Forum Francophone des Coquillages Actuels
Bienvenue sur le Forum des Coquillages Actuels.

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.



Pour toutes questions et remarques, merci de nous les faire parvenir à: info@forumcoquillages.com
Rechercher
Résultats par :
Recherche avancée
Derniers sujets
Peut être une étiquette fantaisiste : Ampullariidae Pila dolioides Reeve, 1843 ???Aujourd'hui à 13:28Michel BargoinConus (Textilia) adamsonii Broderip, 1836Aujourd'hui à 12:58ConusmelbaeEtiquette douteuseAujourd'hui à 12:38sylvemmaOxymeris crenulata - (Linnaeus, 1758)Aujourd'hui à 12:07Patrick MARTIOxymeris troendlei - (Bratcher, 1981)Aujourd'hui à 11:46Patrick MARTIHarpa davidis - Röding, 1798Hier à 19:31LaetificaTaches de rouille sur un Conasprella coromandelica.Hier à 14:10Michel BargoinMauritia arabica vs arabica immanis vs eglantinaHier à 13:58tanitou02Tonna (?)Jeu 6 Aoû 2020 - 21:36BanderaPorcelaine à identifierJeu 6 Aoû 2020 - 18:51Michel BargoinMitromorphidae - Mitromorpha philippinensis Mifsud, 2001Jeu 6 Aoû 2020 - 17:37Patrick MARTIEpitonidae Madagascar n°1Jeu 6 Aoû 2020 - 14:31Michel BargoinNassarius distortus ou Nassarius gaudiosus???Jeu 6 Aoû 2020 - 13:27Michel BargoinUne ancilla de Djibouti qui cherche un nom.Jeu 6 Aoû 2020 - 12:10Michel BargoinHaliotis AustralieMer 5 Aoû 2020 - 20:13HaliotidaeAssassinat à l'éthanolMer 5 Aoû 2020 - 17:41BisounoursNaria erosa (Linnaeus, 1758)Mer 5 Aoû 2020 - 11:53Guil78VISUALISER L'ANNEE DES MESSAGESMer 5 Aoû 2020 - 0:31KaterinaLeporicypraea geographica geographica - (Schilder & Schilder, 1933)Mer 5 Aoû 2020 - 0:07Michel BargoinMurdochella cf. macrina Iredale, 1936Mar 4 Aoû 2020 - 21:55Patrick MARTIHarpa cabriti - P. Fischer, 1860Lun 3 Aoû 2020 - 23:30TyphaniePunctoterebra nitida (Hinds, 1844)Lun 3 Aoû 2020 - 19:25Patrick MARTIReishia bronniLun 3 Aoû 2020 - 17:47V.R.Ampullariidae Pila dolioides Reeve, 1843 ???Lun 3 Aoû 2020 - 16:36Michel BargoinEst-ce que ce modèle subfossile de caputserpentis?Lun 3 Aoû 2020 - 16:14Angga
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 26 utilisateurs en ligne :: 3 Enregistrés, 0 Invisible et 23 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Celou83, Jean-Georges Siedler, Phil-Helix

Meilleurs posteurs
Guy-gerard (11013)
11013 Messages - 18%
8470 Messages - 14%
8443 Messages - 14%
7392 Messages - 12%
4829 Messages - 8%
Zonatus (4785)
4785 Messages - 8%
Rhum3389 (4356)
4356 Messages - 7%
Phil-Helix (4155)
4155 Messages - 7%
4130 Messages - 7%
HENRI.13090 (4062)
4062 Messages - 7%
Les posteurs les plus actifs du mois
47 Messages - 24%
42 Messages - 22%
32 Messages - 17%
20 Messages - 10%
13 Messages - 7%
10 Messages - 5%
9 Messages - 5%
8 Messages - 4%
7 Messages - 4%
5 Messages - 3%
-45%
Le deal à ne pas rater :
Chaussure Nike Shox TL pour Homme à -39%
94 € 170 €
Voir le deal

Aller en bas
viking
viking
Actif
Actif
Messages : 107
Date d'inscription : 11/12/2013
Localisation : Nouvelle-Calédonie

Résolu Re: Camarodonta - Echinometridae - Heterocentrotus mamillatus (Linnaeus, 1758)

le Ven 9 Oct 2015 - 1:22
@Zonatus a écrit:Heterocentrotus mamillatus mais il doit faire plus de 40 mm, ou alors c'est un bébé.

L'anneau blanc à la base des radioles le distingue de H. trigonarius.
Bonjour
Pas vraiment convaincu, la forme des radioles semble ne pas correspondre : forme conique à section circulaire, alors que Heterocentrotus mamillatus a des radioles plutôt cylindriques à section polygonale.
J'ai donc continué à chercher, et j'ai trouvé deux candidats :
Echinometra mathaei (Blainville, 1825), qui a trois sous-espèces.
Parasalenia gratiosa (A. Agassiz, 1863), qui a deux sous-espèces.
Ma préférence va à Echinometra mathaei.
Qu'en pensent les spécialistes ?
NB : Echinometra mathaei est sur le forum pour un test (par V.R. le Sam 1 Fév 2014 - 21:58 https://www.forumcoquillages.com/search?search_keywords=Echinometra&typerecherche=interne&show_results=topics)
Bonne journée
Mvb1985
Mvb1985
Integré
Integré
Messages : 6
Date d'inscription : 30/08/2013
Age : 34
Localisation : Pays-Bas

Résolu Re: Camarodonta - Echinometridae - Heterocentrotus mamillatus (Linnaeus, 1758)

le Mar 8 Mar 2016 - 21:23
@viking a écrit:Bonjour
Nouvelle-Calédonie. À marée basse, sorti de dessous son caillou pour la photo, puis replacé. Environ 40 mm.
Merci de m'aider à l'identifier.
Bonne journée.
Camarodonta - Echinometridae - Heterocentrotus mamillatus (Linnaeus, 1758) - Page 2 Oursin10
 

Je pense à un parasalenia gratiosa
Goliath83
Goliath83
Administrateur
Administrateur
Messages : 3615
Date d'inscription : 28/04/2012
Age : 61
Localisation : Paca

Résolu Re: Camarodonta - Echinometridae - Heterocentrotus mamillatus (Linnaeus, 1758)

le Mer 9 Mar 2016 - 9:52
Heterocentrotus mamillatus
C'est un oursin régulier de forme légèrement ovoïde. La coquille (appelée « test ») peut mesurer jusqu'à 8 cm de diamètre, avec des piquants (appelés « radioles ») atteignant jusqu'à 10 cm. Le test peut être de la même couleur que les radioles, ou plus sombre. Le genre est aisément reconnaissable à ses énormes radioles primaires : celles-ci sont très épaisses, de section d'abord ronde près du test puis grossièrement polygonale (mais parfois plates ou arrondies) vers la pointe, lisses et à pointe arrondie. Elles sont vivement colorées de teintes fauves (de rose pâle à bordeaux foncé en passant par le brun et la crème, mais le plus souvent rouge flamboyant ou orange), parfois annelées de couleur plus claire vers la pointe et ornées d'un anneau clair à la base ; leur allure générale fait globalement penser à des crayons de tailles inégales. Ces radioles primaires servent surtout à la défense, et sont robustes mais peu nombreuses (l'oursin peut les régénérer si nécessaire) ; le test est protégé par un second type de radioles beaucoup plus petites, en forme de clous formant un pavement dense, et qui peuvent avoir une couleur très différente du reste de l'animal (notamment blanches, rouge sombres ou noires). Enfin un troisième type d'épines est présent sur la face orale (inférieure), en forme de spatules, et qui servent principalement à la locomotion et à la préhension sur les rochers, assistés par des pieds ambulacraires charnus munis de ventouses.
https://www.forumcoquillages.com/t6624p20-heterocentrotus-mamillatus-linnaeus-1758?highlight=Heterocentrotus+mamillatus


Heterocentrotus trigonarius
C' est une espèce similaire, dont le test est toujours de la même couleur que les radioles, qui sont plus longues, plus foncées et de section rigoureusement triangulaire.


Echinometra mathaei
L'oursin perforant est un oursin régulier légèrement ovale et de taille moyenne, dont le test (coquille) mesure entre 5 et 8 cm de diamètre, et jusqu'à 20 cm) en comptant les radioles (piquants). Le test est généralement noir, et la couleur de ses radioles coniques est variable, allant du beige au noir en passant par diverses teintes de vert, de rose, de gris bleuté ou de marron, avec parfois dans le Pacifique les pointes plus claires. Celles-ci sont de longueur homogène (ne dépassant pas le diamètre du test), et sont entourées à leur base d'un anneau clair caractéristique. La bouche située au centre de la face orale (inférieure), et l'anus à l'opposé, à l'apex (pôle supérieur). Le péristome (membrane charnue entourant la bouche) est large et nu.
Il semblerait qu'E. mathaei soit en fait un complexe d'espèces d'un point de vue génétique, différenciant notamment des espèces aux radioles claires (notamment dans l'océan Indien) et d'autres aux radioles noires à base et pointe blanche. Chez la sous-espèce E. oblonga, le test est particulièrement allongé et les radioles sont épaisses et trapues.

Cet oursin peut être confondu avec Parasalenia gratiosa, espèce plus petite et aplatie chez qui la base et souvent la pointe des radioles sont marquées d'un blanc plus visible ; ses radioles sont aussi plus épaisses proportionnellement. Cependant, E. mathaei est beaucoup plus courant.


Parasalenia gratiosa
C'est un oursin régulier, de forme arrondie, avec la bouche (péristome) située au centre de la face inférieure (« orale ») et l'anus (périprocte) au sommet opposé (apex), légèrement excentrique. Le test (coquille) est légèrement ovoïde et de taille moyenne ; il est généralement noir ou brun-rouge. Les radioles (piquants) sont coniques, relativement longues et pointues, de section ronde, mesurant généralement la même taille que le diamètre du test. Leur couleur est variable, généralement noire mais pouvant aller du beige au noir en passant par diverses teintes de vert, de rose ou de marron ; elles sont parfois plus ou moins annelées. Leur base est entourée d'un cercle blanc caractéristique très visible, et la pointe est aussi souvent blanche. La face orale est assez plane, avec un péristome très large (mesurant la moitié du diamètre du test). Les quatre types de pédicellaires sont observables (au microscope) sur cet oursin.


Il peut être confondu avec l'« oursin perforant » Echinometra mathaei, qui est généralement plus gros et moins aplati, n'a pas le large appareil apical nu des Parasalenia, a des piquants plus courts et plus fins par rapport au test, est généralement plus coloré et n'a jamais les pointes annelées ; par ailleurs ce dernier vit dans des trous qu'il creuse dans la roche, ce qui n'est pas le cas de P. gratiosa. Enfin, E. mathaei est beaucoup plus courant dans l'indo-pacifique.
viking
viking
Actif
Actif
Messages : 107
Date d'inscription : 11/12/2013
Localisation : Nouvelle-Calédonie

Résolu Re: Camarodonta - Echinometridae - Heterocentrotus mamillatus (Linnaeus, 1758)

le Dim 25 Juin 2017 - 20:00
Bonjour
Je ne suis pas convaincu que ce soit Heterocentrotus mammillatus.
La taille de l'oursin et la forme des radioles ne semble pas correspondre.
Je pensais à Echinometra mathaei sinon Parasalenia gratiosa, votre avis ?
Contenu sponsorisé

Résolu Re: Camarodonta - Echinometridae - Heterocentrotus mamillatus (Linnaeus, 1758)

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum