Forum Francophone des Collectionneurs de Coquillages Actuels
Bienvenue sur le Forum francophone des Coquillages Actuels :)

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.



Pour toutes questions et remarques, merci de nous les faire parvenir à: info@forumcoquillages.com
Le Forum
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 27 utilisateurs en ligne :: 8 Enregistrés, 0 Invisible et 19 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Chris NC, Goliath83, Jacques29, Michel Bargoin, PLF, pupucenice, ramses1004, Tristan

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 129 le Ven 30 Sep 2016 - 22:34
Derniers sujets
» Naticarius zonalis (Récluz, 1850)
par ramses1004 Aujourd'hui à 23:07

» Notocochlis gualtieriana - (Récluz, 1844)
par ramses1004 Aujourd'hui à 22:55

» Monetaria annulus (Linnaeus, 1758) - Rostrée alias var noumeensis (Marie, 1869)
par Jean-Michel Aujourd'hui à 14:04

» Mauritia eglantina (Duclos, 1833) - Nigers & Rostrées
par francois.lacroix.1232 Hier à 22:50

» Tomlinia frausseni - Thach, 2014
par Michel Bargoin Hier à 18:15

» Cypraeovula algoensis permarginata f. sanfrancisca - Chiapponi, 1999 accepted as Cypraeovula algoensis var. sanfrancisca - Chiapponi, 1999
par pupucenice Hier à 17:39

» Achatinoidea
par Jean-Noël Marque Jeu 21 Juin 2018 - 13:42

» Cepaea nemoralis (Linnæus, 1758)
par Bernard CLAVÉ Jeu 21 Juin 2018 - 13:40

» Mauritia arabica asiatica - Schilder & Schilder, 1939
par Celou83 Jeu 21 Juin 2018 - 10:40

» Nouvelle-Calédonie
par JUJU.NC Jeu 21 Juin 2018 - 7:42

» Chiton de Thaïlande à identifier
par sylvemma Mer 20 Juin 2018 - 20:36

» Pleuroploca lyonsi Bozzetti, 2008
par jean marc jubert Mer 20 Juin 2018 - 18:30

» Leporicypraea mappa mappa (Linnaeus, 1758) - Niger
par pupucenice Mer 20 Juin 2018 - 8:37

» Chicoreus spectrum (Reeve, 1846)
par pgregoire Mar 19 Juin 2018 - 22:41

» Confirmation Olividae
par Clem4102 Mar 19 Juin 2018 - 22:04

» Pisaniidae Caducifer - Le genre, ses espèces, la planche
par Michel Bargoin Mar 19 Juin 2018 - 0:24

» Lamniconus clerii Reeve, 1844
par Celou83 Lun 18 Juin 2018 - 21:21

» Pisaniidae Clivipollia - Le genre, ses espèces, la planche
par Michel Bargoin Lun 18 Juin 2018 - 20:07

» Pisaniidae Bailya - Le genre, ses espèces, la planche
par Michel Bargoin Lun 18 Juin 2018 - 17:53

» Pisaniidae Aplus - Le genre, ses espèces, la planche
par Michel Bargoin Lun 18 Juin 2018 - 17:44

» Pisaniidae Anna - Le genre, l'espèce, la planche
par Michel Bargoin Lun 18 Juin 2018 - 17:35

» Pisaniidae Cantharus - Le genre, ses espèces, la planche
par Michel Bargoin Lun 18 Juin 2018 - 15:55

» Pisaniidae Ameranna - Le genre, ses espèces, la planche
par Michel Bargoin Lun 18 Juin 2018 - 15:40

» Lissachatina fulica (Férussac, 1821)
par Jean-Noël Marque Dim 17 Juin 2018 - 22:59

» Cypraecassis rufa - Linnaeus-1758
par ChrisPer Dim 17 Juin 2018 - 11:36

» Sandericonus sanderi Wils & Moolenbeek, 1979
par volutophile Sam 16 Juin 2018 - 1:00

» Jaspidiconus jaspideus (Gmelin, 1791)
par volutophile Sam 16 Juin 2018 - 0:59

» Succinea putris (Linnaeus, 1758)
par Michel Bargoin Sam 16 Juin 2018 - 0:26

» Purpuriconus sphacelatus Sowerby I & II, 1833
par Celou83 Ven 15 Juin 2018 - 22:35

» Leptoconus ammiralis f archithalassus (Hawss in Bruguière, 1792)
par Celou83 Ven 15 Juin 2018 - 22:17

» Harpa amouretta var. crassa - (Krauss, 1848)
par Guy83 Ven 15 Juin 2018 - 18:55

» Helix pelagonesica (Rolle 1898) (Grèce)
par Gilbert Jaux Ven 15 Juin 2018 - 16:11

» Darioconus auricomus (Hwass in Bruguière, 1792)
par Guy-gerard Jeu 14 Juin 2018 - 17:18

» Propustularia surinamensis - (G. Perry, 1811)
par pgregoire Jeu 14 Juin 2018 - 13:59

» Cymbium pachyus (Pallary 1930)
par Jean-Noël Marque Mar 12 Juin 2018 - 18:04

» Pionoconus catus - (Hwass in Bruguière, 1792)
par Michel Bargoin Lun 11 Juin 2018 - 19:46

» Macrocypraea cervinetta - (Kiener, 1843)
par pupucenice Lun 11 Juin 2018 - 17:48

» Miliariconus coronatus (Gmelin, 1791)
par Michel Bargoin Lun 11 Juin 2018 - 15:29

» Puncticulis arenatus (Hwass in Bruguière, 1792)
par Michel Bargoin Lun 11 Juin 2018 - 11:45

» Jaminia quadridens elongata (Moquin-Tandon, 1856)
par Goliath83 Lun 11 Juin 2018 - 10:06

» Chondrina tenuimarginata (Des Moulins, 1835)
par Goliath83 Lun 11 Juin 2018 - 10:03

» Vexillum mirabile (A. Adams, 1853)
par Zonatus Lun 11 Juin 2018 - 9:54

» Chrysallis electrica ?
par Zonatus Lun 11 Juin 2018 - 9:48

» Zebrina detrita (Müller, 1774)
par Phil-Helix Dim 10 Juin 2018 - 23:24

» Ferussacia (Ferussacia) folliculum (Schröter, 1784)
par Phil-Helix Dim 10 Juin 2018 - 23:20

» Miniacea : naturel - exceptionnel ou trafiqué
par ramses1004 Dim 10 Juin 2018 - 12:07

» Débat: Collecter des coquillages nuit t-il a la préservation de l'environnement ?
par Jean-Noël Marque Sam 9 Juin 2018 - 23:02

» Leptoconus locumtenens (Blumenbach, 1791)
par Marie66 Ven 8 Juin 2018 - 23:55

» Miniceoliva miniacea f sylvia
par Clem4102 Ven 8 Juin 2018 - 23:06

» Bufonaria foliata (Broderip, 1826)
par jnccj Ven 8 Juin 2018 - 17:00

Meilleurs posteurs
Guy-gerard (9831)
 
Vinot William (8496)
 
Bernard CLAVÉ (7413)
 
Michel Bargoin (6964)
 
Thierry VULLIET (4848)
 
Rhum3389 (4363)
 
Zonatus (4259)
 
Whiteshark (4030)
 
HENRI.13090 (3900)
 
Phil-Helix (3831)
 


Heterocentrotus mamillatus (Linnaeus, 1758)

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Résolu Re: Heterocentrotus mamillatus (Linnaeus, 1758)

Message par viking le Ven 9 Oct 2015 - 1:22

Zonatus a écrit:Heterocentrotus mamillatus mais il doit faire plus de 40 mm, ou alors c'est un bébé.

L'anneau blanc à la base des radioles le distingue de H. trigonarius.
Bonjour
Pas vraiment convaincu, la forme des radioles semble ne pas correspondre : forme conique à section circulaire, alors que Heterocentrotus mamillatus a des radioles plutôt cylindriques à section polygonale.
J'ai donc continué à chercher, et j'ai trouvé deux candidats :
Echinometra mathaei (Blainville, 1825), qui a trois sous-espèces.
Parasalenia gratiosa (A. Agassiz, 1863), qui a deux sous-espèces.
Ma préférence va à Echinometra mathaei.
Qu'en pensent les spécialistes ?
NB : Echinometra mathaei est sur le forum pour un test (par V.R. le Sam 1 Fév 2014 - 21:58 http://www.forumcoquillages.com/search?search_keywords=Echinometra&typerecherche=interne&show_results=topics)
Bonne journée
avatar
viking
Actif
Actif

Messages : 113
Date d'inscription : 11/12/2013
Localisation : Nouvelle-Calédonie

Revenir en haut Aller en bas

Résolu Re: Heterocentrotus mamillatus (Linnaeus, 1758)

Message par Mvb1985 le Mar 8 Mar 2016 - 21:23

viking a écrit:Bonjour
Nouvelle-Calédonie. À marée basse, sorti de dessous son caillou pour la photo, puis replacé. Environ 40 mm.
Merci de m'aider à l'identifier.
Bonne journée.

 

Je pense à un parasalenia gratiosa
avatar
Mvb1985
Integré
Integré

Messages : 6
Date d'inscription : 30/08/2013
Age : 32
Localisation : Pays-Bas

Revenir en haut Aller en bas

Résolu Re: Heterocentrotus mamillatus (Linnaeus, 1758)

Message par Goliath83 le Mer 9 Mar 2016 - 9:52

Heterocentrotus mamillatus
C'est un oursin régulier de forme légèrement ovoïde. La coquille (appelée « test ») peut mesurer jusqu'à 8 cm de diamètre, avec des piquants (appelés « radioles ») atteignant jusqu'à 10 cm. Le test peut être de la même couleur que les radioles, ou plus sombre. Le genre est aisément reconnaissable à ses énormes radioles primaires : celles-ci sont très épaisses, de section d'abord ronde près du test puis grossièrement polygonale (mais parfois plates ou arrondies) vers la pointe, lisses et à pointe arrondie. Elles sont vivement colorées de teintes fauves (de rose pâle à bordeaux foncé en passant par le brun et la crème, mais le plus souvent rouge flamboyant ou orange), parfois annelées de couleur plus claire vers la pointe et ornées d'un anneau clair à la base ; leur allure générale fait globalement penser à des crayons de tailles inégales. Ces radioles primaires servent surtout à la défense, et sont robustes mais peu nombreuses (l'oursin peut les régénérer si nécessaire) ; le test est protégé par un second type de radioles beaucoup plus petites, en forme de clous formant un pavement dense, et qui peuvent avoir une couleur très différente du reste de l'animal (notamment blanches, rouge sombres ou noires). Enfin un troisième type d'épines est présent sur la face orale (inférieure), en forme de spatules, et qui servent principalement à la locomotion et à la préhension sur les rochers, assistés par des pieds ambulacraires charnus munis de ventouses.
http://www.forumcoquillages.com/t6624p20-heterocentrotus-mamillatus-linnaeus-1758?highlight=Heterocentrotus+mamillatus


Heterocentrotus trigonarius
C' est une espèce similaire, dont le test est toujours de la même couleur que les radioles, qui sont plus longues, plus foncées et de section rigoureusement triangulaire.


Echinometra mathaei
L'oursin perforant est un oursin régulier légèrement ovale et de taille moyenne, dont le test (coquille) mesure entre 5 et 8 cm de diamètre, et jusqu'à 20 cm) en comptant les radioles (piquants). Le test est généralement noir, et la couleur de ses radioles coniques est variable, allant du beige au noir en passant par diverses teintes de vert, de rose, de gris bleuté ou de marron, avec parfois dans le Pacifique les pointes plus claires. Celles-ci sont de longueur homogène (ne dépassant pas le diamètre du test), et sont entourées à leur base d'un anneau clair caractéristique. La bouche située au centre de la face orale (inférieure), et l'anus à l'opposé, à l'apex (pôle supérieur). Le péristome (membrane charnue entourant la bouche) est large et nu.
Il semblerait qu'E. mathaei soit en fait un complexe d'espèces d'un point de vue génétique, différenciant notamment des espèces aux radioles claires (notamment dans l'océan Indien) et d'autres aux radioles noires à base et pointe blanche. Chez la sous-espèce E. oblonga, le test est particulièrement allongé et les radioles sont épaisses et trapues.

Cet oursin peut être confondu avec Parasalenia gratiosa, espèce plus petite et aplatie chez qui la base et souvent la pointe des radioles sont marquées d'un blanc plus visible ; ses radioles sont aussi plus épaisses proportionnellement. Cependant, E. mathaei est beaucoup plus courant.


Parasalenia gratiosa
C'est un oursin régulier, de forme arrondie, avec la bouche (péristome) située au centre de la face inférieure (« orale ») et l'anus (périprocte) au sommet opposé (apex), légèrement excentrique. Le test (coquille) est légèrement ovoïde et de taille moyenne ; il est généralement noir ou brun-rouge. Les radioles (piquants) sont coniques, relativement longues et pointues, de section ronde, mesurant généralement la même taille que le diamètre du test. Leur couleur est variable, généralement noire mais pouvant aller du beige au noir en passant par diverses teintes de vert, de rose ou de marron ; elles sont parfois plus ou moins annelées. Leur base est entourée d'un cercle blanc caractéristique très visible, et la pointe est aussi souvent blanche. La face orale est assez plane, avec un péristome très large (mesurant la moitié du diamètre du test). Les quatre types de pédicellaires sont observables (au microscope) sur cet oursin.


Il peut être confondu avec l'« oursin perforant » Echinometra mathaei, qui est généralement plus gros et moins aplati, n'a pas le large appareil apical nu des Parasalenia, a des piquants plus courts et plus fins par rapport au test, est généralement plus coloré et n'a jamais les pointes annelées ; par ailleurs ce dernier vit dans des trous qu'il creuse dans la roche, ce qui n'est pas le cas de P. gratiosa. Enfin, E. mathaei est beaucoup plus courant dans l'indo-pacifique.
avatar
Goliath83
Modérateur
Modérateur

Messages : 2797
Date d'inscription : 28/04/2012
Age : 59
Localisation : Paca

Revenir en haut Aller en bas

Résolu Re: Heterocentrotus mamillatus (Linnaeus, 1758)

Message par viking le Dim 25 Juin 2017 - 20:00

Bonjour
Je ne suis pas convaincu que ce soit Heterocentrotus mammillatus.
La taille de l'oursin et la forme des radioles ne semble pas correspondre.
Je pensais à Echinometra mathaei sinon Parasalenia gratiosa, votre avis ?
avatar
viking
Actif
Actif

Messages : 113
Date d'inscription : 11/12/2013
Localisation : Nouvelle-Calédonie

Revenir en haut Aller en bas

Résolu Re: Heterocentrotus mamillatus (Linnaeus, 1758)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum